agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Institut de la communication (ICOM) Portails : www - étudiants - personnels Institut de la communication (ICOM)

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Conférence du numérique

Actualité du 28 mars 2017

Conférence du numérique

 
conférence-du-numérique.jpg

conférence-du-numérique.jpg

Conférence du numérique: Les métiers du web

La conférence du numérique intitulée « Les métiers du web 2.0 : entre intégration et création » a eu lieu le 28 mars 2017 sur le campus de Bron de l’Université Lumière Lyon 2. C’est la première conférence que les étudiants du master 1 Info-Com organisent avec l’aide de leur professeur, Héléne Piment, et des services de l’Université. Cette conférence a été animé par deux étudiantes Maliana Escrivano et Charlotte Marichal aux côtés de trois professionnels spécialisés pour chacun d’entre eux dans le motion design, la rédaction web ou encore l’infographie. Les trois intervenants, Alice Bertran, Mathieu Travi et Clément Fuzier ont participé à cette conférence en vue de partager leur expérience dans le domaine du numérique en tant qu’entrepreneur freelance.

Tout d’abord, Mathieu Travi est motion designer, il vient de l’illustration et travaille principalement dans la création 2D. Il décrit son métier comme “créatif” et “à la recherche permanente de nouvelles idées”. Alice Bertran est rédactrice web et community manager. Elle exerce une multitude de métiers à la fois, ce qui lui a permis de mettre en lumière les compétences nécessaires au métier de community manager. Enfin, Clément Fuzier est infographiste, l’image animée était ce qui l’intéressait initialement. Il a enseigné la 3D et continue de donner des cours à l’Université Lumière Lyon 2. De multiples points communs les faisaient se rejoindre et enrichissent la conférence; ils travaillent tous à leur compte et proclament chacun que dans ces métiers du web et de freelance, il ne faut pas s’isoler. Mathieu Travi a déclaré “nous sommes des éponges, à un moment donné l’éponge s’assèche et pour ne pas sécher il faut de l’eau”. Autrement dit, il faut éviter de s’isoler car le contact social prime afin de créer des relations professionnels pour que le réseau personnel établit au cours de la carrière puisse fonctionner. L’une des caractéristiques de ces métiers du web est la curiosité qui semble être nécessaire. C’est en cela que les trois intervenants ont sensibilisé leur audience en mettant l’accent sur l’importance qu’il fallait accorder à toujours aspirer à découvrir de nouvelles choses et de rester constamment informé de ce qui se passe dans tous les domaines.

Le freelance: comment se lancer ?

Les intervenants ont beaucoup insisté sur le fait que le freelance est avantageux par le fait de pouvoir travailler à son compte et à son rythme. Mais il est essentiel de se créer un réseau de contact afin de vendre ses savoir-faire. Pour Clément Fuzier, il faut “aller rencontrer les clients potentiels en face à face et vendre ses compétences”, Alice Bertran, le rejoint sur ce point.

Cependant, il faut évidemment prendre en compte le fait que le freelance dispose de certains inconvénients notamment du point de vue administratif et juridique. Il est difficile d’avoir un statut stable car celui-ci change en permanence, ce qui peut être perturbant. Ils conseillent aux étudiants qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat d’avoir un objectif et un but précis. Être son propre patron au début peut s’avérer très difficile et contraignant car il faut savoir gérer son temps de travail. Pour Mathieu Travi, “on s’y fait par habitude” pour la gestion du temps de travail depuis chez soi.

Perspective de carrière et salaire

Ce qui a intéressé le plus l’auditoire et particulièrement les étudiants présents est la perspective de carrière que ces métiers peuvent proposer. Pour Clément Fuzier et Alice Bertran, l’enseignement est une évolution et un changement dans leur carrière. La progression comme Alice Bertran le dit est “quelque chose de très relatif en fonction de ce que l’on souhaite en terme de confort de vie et de rémunération”.

La question des salaires a été abordée, et c’est en cela que nos intervenants nous ont conseillé de savoir proposer des tarifs de professionnels afin de pouvoir engendrer un minimum de bénéfices. Le salaire débutant peut varier de 1,800 euros à 2,500 euros si l’on dispose d’un bon réseau et que les clients sont intéressés par le travail proposé.

Ces trois professionnels des métiers du web nous ont rappelé l’importance des stages qui permettent de se créer, dans un premier temps, un réseau de professionnels qui serviront pour la suite, si l’on souhaite se lancer en tant qu’entrepreneur. Puis, l’importance de la création artistique personnelle qui se développe au fur et à mesure des expériences acquises.

Cette conférence du numérique organisée par les étudiants de master a été conduite dans le cadre d’un cours dont l’objectif premier est de familiariser ces derniers à l’élaboration d’un projet mené de bout en bout. Il a également permis de découvrir les réalités du monde du travail, parfois masquées par de fausses idées. Chaque année, ce cours optionnel permet d’aborder des sujets différents et de dévoiler des professions en connivence avec le master information-communication.

Rédigé par Célia Chebbah et Fleuriane Molines


mise à jour le 13 avril 2017



Université Lumière Lyon 2
Campus Porte des Alpes
5, avenue Pierre Mendès France
69 676 Bron Cedex

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2