agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Institut de la communication (ICOM) Portails : www - étudiants - personnels Institut de la communication (ICOM)

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Isis the end ?, un serious game sur la radicalisation

Actualité du 4 décembre 2016

Isis the end ?, un serious game sur la radicalisation

 

Formation, *Actualités universitaires, *Agenda universitaire

Après huit semaines de conception, une campagne réussie de financement participatif, Isis the end ?, projet innovant de serious game, imagine et réalisé par un groupe d'étudiant·es dans le cadre du master 2 "Nouvelles pratiques journalistiques", a été lancé le 4 décembre dernier.

Isis the end ?

Isis the end ?

Dans le cadre de cette formation, les étudiant·es doivent concevoir une production journalistique multimédia en mettant en oeuvre leurs compétences et savoir-faire en terme d'enquête, de collecte et de vérification d'informations, tout en mobilisant des outils multimédias et innovants. Ce projet s'inscrit dans un module intitulé ''Production multimédia'', encadré par Arnaud Noblet, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication, responsable du M2 Nouvelles pratiques journalistiques et du M2 Journalisme international numérique. Deux groupes se sont formés, l'un travaillant sur ce projet de serious game sur la radicalisation présenté ci-dessous, l'autre, Cinq degrés, se penchant sur l'actualité politique dans la perspective de l'élection présidentielle françaises en 2017.

» Accès direct : le projet : la thématique, le jeu, l'équipe | la formation

Un jeu sérieux autour du processus de la radicalisation

Prévenir la radicalisation

En France, on compte plus de 8 000 signalements pour radicalisation via la plate-forme Stop Djihadisme mise en place par le Gouvernement en 2014 et « 1 850 Français·e ou résidant·e habituellement en France [étaient] impliqués dans des filières djihadistes, dont près de 500 sont présents en Syrie ou en Irak », selon les déclaration de Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur en 2015.
Face à cette situation, nos étudiant·es en journalisme ont décidé de s'intéresser au processus de la radicalisation et d'informer autrement, avec un serious game, sur les formes et sur l’évolution de ce mécanisme, notamment auprès des jeunes.

Documenté, pédagogique et ludique

Pour mener à bien leur projet, l'équipe de rédaction s'est entourée de professionnel·les, d’universitaires et de chercheur·es afin de comprendre le phénomène de radicalisation. Pour mieux l'appréhender, elle s'est également entretenue avec des victimes et des proches ayant vu des personnes de leur entourage se radicaliser. Ce travail d'enquête et de recueil de témoignages lui a permis de scénariser le serious game, de cerner les signes difficiles à détecter et révélateurs de l'engrenage de la radicalisation.
Nos étudiant·es proposent ainsi aux internautes d’incarner un·e des membres d’une unité spéciale anti-radicalisation nouvellement créée pour empêcher la radicalisation d’individus. Au fil du jeu, on mesure que chaque choix est déterminant dans la réussite de la mission confiée et qu'il est nécessaire d''être en permanence vigilance (apparences trompeuses, obstacles...).
Le concept innovant d'Isis the end s'inscrit dans une démarche proche et complémentaire de celle du Gouvernement. En effet, depuis mi-novembre, la dernière campagne de sensibilisation STOPDJIHADISME est diffusée dans les médias. "Toujours le choix", tel est le message délivré via deux films proposant de suivre le parcours de deux jeunes, Emma et Mehdi, confrontés à la propagande djihadiste. Ces deux supports de prévention et de sensibilisation ont une approche similaire, soulignant le poids des décisions prises et l’importance de la responsabilité individuelle.

L'équipe de rédaction

Ce projet est le fruit de la réflexion et du travail de neuf étudiant·es en Master 2 « Nouvelles pratiques journalistiques » . Très intéressé·es par les opportunités qu’offre le développement des nouvelles technologies, leur choix s'est porté sur la création d'un serious game, support innovant permettant de sensibiliser ou former, en étant à la fois pédagogique et ludique.
Isis the end a été imaginé et créé par Amélie JAMES, rédactrice en chef, Élodie SOUPAMA, rédactrice en chef adjointe, Grégor CLAUSS, Jordan CURE-HEATON, Dakota GIZARD, Baptiste MADINIER, Timothée PIRON, Maëlys VESIR et Abdéraouf ZERARKA.

Nouvelles pratiques journalistiques

Ce Master professionnel est destiné à former des journalistes maîtrisant l’usage des technologies numériques et capables d’exercer leurs compétences dans le cadre de la convergence des supports médiatiques (presse écrite, radio, télévision, internet, téléphone mobile).
Le/la journaliste accomplit, sur différents supports et dans un contexte de développement du numérique, des missions diversifiées au sein de la chaîne de production de l’information, de sa recherche jusqu’à sa diffusion. C'est aux métiers correspondant à l’ensemble de ces missions que forme l’école de journalisme de l'ICOM. Cette mention comprend un M1 journalisme et deux parcours de M2 : un parcours NPJ-Nouvelles pratiques journalistiques (à recrutement national) et un parcours JIN-Journalisme international numérique (prioritairement destiné à un public d’étudiant·es étranger·es ou français·es souhaitant faire carrière à l’international).

Type :
Initiative

mise à jour le 11 décembre 2016



Université Lumière Lyon 2
Campus Porte des Alpes
5, avenue Pierre Mendès France
69 676 Bron Cedex

Contact

- Projet Isis the end
contact@isistheend.com

- Responsable du master
Arnaud Noblet

Aperçu du projet

 


À consulter

- Le jeu
Vous pouvez dès à présent commencer à jouer : www.isistheend.com

- La formation
Master « nouvelles pratiques journalistiques »

Le saviez-vous ?

En anglais ISIS désigne Islamic State of Iraq and Sham, en français, on parle de l'État islamique (EI).

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2