Mise à jour le 21 nov. 2022
60 Crédits ECTS
MASTER 2 DIRECTION PROJETS ET ÉTABLISSEMENTS CULTURELS / DPACI

Résumé

L'administration des organisations culturelles est plus que jamais au centre des préoccupations des décideur/euses et des responsables de structures. La gestion des collectifs, la mise en œuvre et la conduite des projets, l'introduction des changements, En savoir plus

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Une question sur votre orientation, votre stage, votre insertion professionnelle ?
Contactez le Service d'orientation et stage (COSIE)

Détails

Horaires et Session de formation

Horaires :
De 9h à 16h30 les mercredis, jeudis et vendredis.

Session de formation :
Cycle de formation de septembre à septembre.

Présentation

L'administration des organisations culturelles est plus que jamais au centre des préoccupations des décideur/euses et des responsables de structures. La gestion des collectifs, la mise en œuvre et la conduite des projets, l'introduction des changements, l’attention aux enjeux climatiques, les grandes réformes des politiques publiques au niveau territorial, la mondialisation culturelle et les nouvelles logiques collaboratives sont au cœur des métiers des arts et de la culture et entraînent des changements organisationnels indéniables.
 
Le parcours de Master Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux (M2 DPACI) vise à former des acteur/trices capables d’accompagner le travail des praticien.nes (artistes, créateur/trices) et de coordonner une stratégie de programmation des œuvres, de recrutement des artistes, une vision politique en lien avec le territoire et un cadrage financier d’établissement, dans le secteur artistique et culturel en France et à l’étranger.
 
Le parcours est résolument pluridisciplinaire, et ce, à deux niveaux :
  • Au niveau des enseignements et des choix pédagogiques : les universitaires comme les professionnel.les porteront dans leurs enseignements une approche communicationnelle, sociologique, économique et politique, artistique.
  • Au niveau des secteurs culturels : les enseignements recouvrent toutes les sphères des métiers des arts et de la culture : spectacle vivant, arts visuels, patrimoine, nouveaux champs art-sciences, design, éducation artistique.

Lieux

Campus Berges du Rhône (BDR)

Responsable(s) de la formation

Partenariats

En convention avec

La mention collabore avec les écoles nationales supérieures d’enseignement artistique de Lyon concernant le montage de séminaires thématiques ou workshop pour les étudiant·es de la mention :
  • ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, Lyon)
  • ENSBA (Ecole Nationale Supérieur des Beaux-Arts, Lyon)
  • CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse)
  • Une convention de partenariat est également en place avec le Centre Dramatique National TNG/Les Ateliers (Lyon).
En ce qui concerne la recherche, la mention est adossée au laboratoire ELICO (EA 4147) en sciences de l’information et de la communication

La mention entretient aussi des relations avec des partenaires internationaux. 
La mention est membre fondateur d’ENCATC, un réseau européen créé à Varsovie en 1992 qui comporte une centaine d’universités et d’agences dont environ une quinzaine en France (European network on cultural management and policy - ENCATC, http://www.encatc.org). Ce réseau organise des conférences, produit une newsletter généraliste et une newsletter à destination des étudiant·es offrant des stages ou des rencontres dans l’espace européen au sens large. Des universitaires étrangers sont invités par ce biais, servent de relais pour nos étudiant·es, etc. 

Un partenariat stratégique Erasmus+ (2020-2023) est en cours avec :
  • Université des Arts de Belgrade,
  • Bauhaus-Universität Weimar
  • Musée de l’histoire des femmes de Stockholm (Stockholm Kvinnohistoriska)
  • Association Independent Culture Scene of Serbia, Belgrade
  • Le LABA, Bordeaux 

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

BAC+4

Formation(s) requise(s)

À l’attention des candidat.es en formation continue et internationaux : un master 1 dans les disciplines suivantes permet de candidater au master 2 DPACI :
  • sociologie, info com, sciences politique, anthropologie, musicologie, art du spectacle, médiation culturelle, etc. 
  • un DNAP, ou l’équivalent d’une troisième année de licence dans une école d’art permet également de postuler au master.
À noter qu’il n’y a pas de parcours type pour pouvoir accéder au master. 

Pour information : nous faisons une validation des acquis professionnels (VAP) lorsque le/la candidat.e retenu.e n'a pas de Bac+4, pour cela ce sont les expériences professionnelles et l'engagement dans secteur culturel et artistique qui seront étudiés par la commission pédagogique.

Public ciblé

L’accès en M2 n’est pas autorisée pour les étudiant.es en formation initiale. Les profils autorisés à candidater directement en M2 sont des étudiant.es en formation continue (professionnel.les du secteur culturel en France et à l’étranger ou professionnel.les d’autres secteurs d’activité en reconversion dans le secteur culturel) et des étudiant.es internationaux.
 
Les éléments suivants justifient l’entrée et la poursuite d’étude dans la mention :
  • La connaissance du secteur artistique et culturel (la formation antérieure, les lectures, les travaux, la connaissance de l’actualité culturelle).
  • Les expériences de terrain dans ce secteur (stage, bénévolat, contrat, etc.).
  • Les liens avec l'international (un ou deux semestre(s) Erasmus, échange universitaire, stage dans une institution étrangère, connaissance d’un système culturel étranger).
  • Un projet professionnel (en adéquation avec la formation).
  • La maitrise d’une langue étrangère.

Modalités de candidature

Pour connaître le calendrier de recrutement et les modalités, consultez notre page : https://icom.univ-lyon2.fr/formation/demarches-et-candidature.

Programme

Le programme du master s’organise en modules thématiques de 3 à 6 jours, qui se déroulent de septembre à mars. Trois thématiques donnent un fil conducteur aux enseignements de tout le parcours de M2 :
 
  • Développement stratégique des organisations culturelles
Enjeux et thématiques : développer une approche transversale du management des entreprises culturelles ; comprendre les différents modèles économiques de développement de la culture 
Termes clefs : Vigilance sur les conditions de travail ; Mutations des organisations et diversité des modèles ; Stratégie de direction & de gouvernance ; Organisation du travail international 
 
  • Dynamiques de l’action culturelle
Enjeux et thématiques : comprendre l’histoire et les mutations contemporaines des politiques publiques en faveur des arts et de la culture à différentes échelles (locales, régionales, nationales et internationales) ainsi que des mouvements issus de la société civile 
Termes clefs : Les transitions numériques ; Les transitions écologiques ; Les transitions internationales 
 
  • Processus de la création et de la programmation
Enjeux et thématiques : comprendre les spécificités des mondes de l’art, les logiques de production et de circulation des œuvres et les enjeux politiques de l’expression artistique 
Termes clefs : Recul historique et perspective critique ; Critique écologique & vivant ; Art, culture et citoyenneté 

De par sa thématique même, la formation est très tournée vers l’international et vers la préparation des étudiant·es à travailler dans des contextes internationaux et/ou interculturels. 
Cela passe déjà par la composition des différentes promotions, qui accueillent chaque année environ un tiers d’étudiant.es internationaux·ales. Par ailleurs, le niveau d’anglais B2-C1 est également un prérequis pour intégrer la formation, où aucun enseignement de langue n’est dispensé. Néanmoins si besoin, les étudiants sont orientés vers le Centre de Langues pour une mise à niveau (auto- formation guidée).

Environ 10% des intervenant·es (universitaires ou praticien·nes) s’adressent aux étudiant·es en anglais. Dans tous les cas, nous fournissons des ressources bibliographiques d’auteurs.rices non francophones. La majorité des intervenant·es choisissent des cas d’étude dans d’autres pays que la France. Plusieurs exercices pédagogiques sont particulièrement orientés vers l’acquisition de compétences internationales et connaissances des enjeux internationaux.
  • Une analyse des politiques culturelles d’une ville dans le monde (M1). 
  • Conception d’un projet de coopération fictif en réponse à un programme de financement européen (Europe créative ou Erasmus +) (M2).
Un tiers des étudiant·es effectuent l’un de leurs stages à l’étranger et la totalité de la promotion participe au voyage d’études (une semaine) en M2. 
Les connaissances et compétences orientées vers l’international acquises dans la mention concernent : 
  • une connaissance des politiques culturelles étrangères au niveau national et métropolitain ; - une connaissance des institutions et des pratiques culturelles étrangères.
  • une sensibilisation aux réseaux culturels, notamment européens.
  • une connaissance des enjeux du travail en contexte interculturel. 
Au terme du Master, les étudiant·es sont ainsi en mesure de travailler à l’étranger (Europe et hors Europe) et dans les cadres internationaux, sur des postes de conseillers·ères culture, attaché·es culturel·les, directeurs.rices d’Alliance Française, chargé·es de mission européens, etc.

Stage obligatoire pour les étudiant·es (formation initiale et formation continue) qui ne sont pas en alternance.
Durée : 4 mois minimum - 6 mois maximum
Date de début : à partir de mars 
nombre d’heures minimum : 420 heures

Un temps hors les murs (voyage d'étude à l’étranger) est programmé sur une semaine.

Les étudiant·es de M2 doivent réaliser un projet tutoré, qui les place en situation quasi-professionnelle.
De septembre à mars, par groupes de 5-6, ils/elles doivent concevoir un événement culturel en vraie grandeur avec les partenaires du territoire de l’agglomération lyonnaise (collectivités locales, lieu culturel, etc.).

Aménagé

Le parcours de M2 est ouvert à l’alternance et à la formation continue.

Le rythme de la formation est le suivant : 
Dernière semaine de septembre : semaine de rentrée intensive (temps plein à l’université)
A partir du 01 octobre jusqu’à la troisième semaine de mars : 
  • 3 jours à l’université, les mercredis, jeudis et vendredis
  • 2 jours en entreprise, les lundis et mardis
Pour les étudiant·es non-alternant·es, les lundi et mardi sont consacrés aux travaux de groupe et recherches personnelles.
Quatre semaines de congés universitaires : une semaine à la Toussaint, deux dernières semaines de décembre et une semaine en février.
A partir de la troisième semaine de mars : temps complet en entreprise.

Présentiel

Les cours ont lieu en présentiel.
Un temps hors les murs (voyage d'étude à l’étranger) est programmé sur une semaine.

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

Bac+5

Niveau de sortie

Master

Compétences visées

Activités visées / compétences attestées

En ce qui concerne les compétences, à l’issue de la formation, les étudiant·es seront en mesure :
  • par le biais des sciences sociales, d’exercer une approche critique des organisations culturelles, de l’action culturelle et des conditions de travail des acteurs culturels (artistes, producteurs, diffuseurs, intermédiaires) ;
  • d’avoir une capacité de réflexion stratégique et des compétences techniques en termes de gestion, d’administration, de management et de communication de projets (échelle française et européenne).
Finalité de la formation :
  • de concevoir un projet d’établissement ou de structure culturel ;
  • de coordonner et d’accompagner des projets de développement artistiques et culturels à l’échelle française, européenne et internationale et de réaliser le bilan et l’évaluation de ces projets ;
  • de déposer une demande de financement européen pour un projet de coopération artistique et culturel ;
  • d’articuler les relations entre action culturelle et territoire, de développer et animer des partenariats, de penser la participation des publics et leur engagement ;
  • d’encadrer un service ou une mission liée à l’action culturelle dans une collectivité, d’assister et conseiller les élus et les comités techniques ;
  • d’exercer une fonction de conseil ou d’expertise : effectuer un diagnostic, dégager des tendances ou élaborer des prévisions dans le cadre d’analyse et d’études spécifiques ;
  • de savoir organiser un collectif de travail, manager une équipe, communiquer sur un projet ;
  • de savoir faire des recherches documentaires et mener une enquête ;
  • de circonscrire un objet de recherche et d’adopter la méthodologie appropriée pour mener des enquêtes.

Connaissances à acquérir

  • une connaissance des logiques de l’action culturelle ;
  • une compréhension du processus de l’œuvre et de la circulation des formes artistiques ;
  • une connaissance de l’Europe de la culture et de la mondialisation ;
  • une connaissance des nouveaux modèles de développement culturel ;
  • un approfondissement des méthodologies de la recherche : méthodes des sciences sociales, travaux de recherche, montage de projets.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Les débouchés de la formation se situent :
  • dans des services culturels de collectivités (direction des affaires culturelles, chargé·e de mission de collectivité territoriale, chargé·e de projet culturel, chargé·e de projets numériques...)
  • dans des institutions culturelles dépendant de l’État (secrétaire général ou administrateur/rice de structure, responsable du service des publics, responsable des projets de médiation, responsable de projets de valorisation du patrimoine, responsable d’établissements d’enseignement artistique, direction d’Instituts Français ou d’Alliances Françaises, attaché·e culturel et linguistique...)
  • dans des structures artistiques ou culturelles privées, associatives ou publiques (administration d’équipes artistiques et de lieux de diffusion, chargé·e de production, responsable de la diffusion, de la communication et de la médiation, responsable du mécénat culturel dans les entreprises privées et les fondations...)
  • dans les structures d’accompagnement aux porteurs de projets culturels et artistiques de type coopérative, agence, bureau d’étude (accompagnement au montage de dossier européen, accompagnement à la mobilité internationale, accompagnement aux projets de coopération, etc.)

Inscriptions

Coût de la formation

Le montant d’inscription à l’Université Lumière Lyon 2 est composé des droits d’inscription nationaux, plus la contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC). Plus d'informations sur cette page.